L'église Christ-Roi

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Jusqu'à la dernière guerre mondiale, Folelli, où sévissait la malaria, n'était qu'une toute petite bourgade. Un frère capucin du couvent Saint-antoine de Bastia, le père GUILLAUME de Speloncato, vers 1930, venait une fois par mois célébrer la messe das un local fort exigu, que Mme SANTONI avait mis à la disposition des fidèles. On y célébra quelques rares rare baptêmes, mais il ne pouvait être question d'y célébrer ni mariages ni funérailles.

 

Mme TADDEI de Pero-Casevecchie, " Sgnora Orsula", veuve, sans enfants, se dit disposée à offrir son terrain en bordure nationale à Folelli, si l'on voulait y construire une église. L'idée fit son chemin et un comité fût créé avec un président, un vice-président, un trésorier, un secrétaire et six autres membres dévoués, le curé de Pero-Casevecchie étant président d'honneur. Ils contactèrent " mastro Antonio " , maître maçon venu d'Italie, compétent, honnête et pieux que le projet de construire une église remplissait de joie. Il présenta bientôt un devis qui fût adopté à l'unanimité et l'on se mît aussitôt à l'oeuvre. On fit une quête auprès de la population de Folelli, mais aussi dans les virrages environnants auprès des amis et connaissances et auprès des commerçants de Bastia. On organisa chaque année le lundi de Pentecôte, une kermesse, un loto. Les jeunes garçons étaient main-d'oeuvre bénévolement. Les filles tricotèrent, brodèrent des articles vendus au profit de la future église. L'usine de Folelli d'extraits tinctoriaux et tannant cèda bien volontiers des planches au menuisier, qui fit bénévolement les deux portes de l'église. Un document relatant ces événements fût introduit dans une bouteille soigneusement bouchée, cachetée et placée dans la fondation de la nouvelle construction. 

 

En 1934, Folelli en fête accueillait le Père Evêque Monseigneur RODIE venu inaugurer son église dédiée au Christ-Roi. Par la suite, la messe n'y était célébrée qu'une fois par mois par le curé de Pero-Casevecchie et à sa mort par le curée de Castellare-di-Casinca.

Le développement rapide et important, que Folelli connût à partir de l'après-guerre, justifia une visite de Monseigneur COLLINI à la paroisse ; le père évêque se rendit compte du développement de l'agglomération et décida qu'une messe y serait célébrée chaque dimanche. Folelli ne cessait de s'étendre : des écoles et un collège s'ouvraient, un centre de vacances (CNRO) s'installait à proximité et la modeste église de 1934 s'avérait trop petite à chaque cérémonie. On commença à parler de l'agrandir. On en parla longuement longtems..

 

En 1988, l'abbé BALDINI, curé depuis longtemps de Folelli et désormais nommé à la paroisse Saint-Paul de Toga à Bastia, est remplacé par les frères capucins du couvent Saint-Antoine de Bastia, avec le père Salvatore MURGIA d'abord et ensuite le père Jean ATZORI comme curés. Dès leur arrivé, les pères ont repris l'idée de l'agrandissement de l'église et une suggestion de projet, formulée par l'architecte M. Félix-René PASQUALI de Bastia fût présenté à l'évêque Monseigneur CASANOVA en 1992. Le projet définitif de M. PASQUALI était approuvé par l'évêché d'Ajaccio et par la Mairie de Folellien 1999. Le père Evêque, Monseigneur LACRAMPE et le Conseil économique du diocèse ont pris à coeur l'affaire, ce qui permit pour la nouvelle construction un effort financier significatif de la part du diocèse. Les travaux ont été attribués à l'entreprise de maçonnerie " Alves Da Silva Ernest " de Bastia et ils ont débuté de 17 novembre 1999. La récéption des travaux a eu lieu le 24 juillet 2001, en présence des autorités compétentes et du père Salvatore MURGIA, redevenu curé de la paroisse en 1998.

 

De l'ancienne église de 1934 il ne reste que la nef centrale et l'abside. L'espace intérieur de l'église a plus que doublé et l'ensemble de la construction s'est enrichi de quatre salles de catéchisme, d'une salle polyvalente et d'un présbytère, qui entoure le bâtiment central de l'église. Le magnifique parvis a été réalisé par la mairie, grâce à l'appui du maire du village, M. Joseph CASTELLI. Le diocèse d'Ajaccio a assuré 80% du financement pour la réalisation du nouveau centre, le restant étant à l charge de la communauté paroissiale. L'inauguration du nouveau centre d'évangélisation de Folelli a eu lieu le 8 septembre 2001, en présence de l'évêque d'Ajaccio, Monseigneur André LACRAMPE, de nombreux prêtres et diacres, de la communauté des frères capucins de Saint-Antoine, de M. Joseph CASTELLI, maire de Folelli entouré du Conseil municipal et d'une foule considérable de fidèles provenant de toute la Casinca.

 

Le 1er juillet 2003, la paroisse a été confiée à un nouveau curé de la communauté de Saint-Antoine, Père Ignace MELIS. Le 8 janvier 2005, le père évêque, Monseigneur Jean-Luc nomma curé de Folelli le père Robert GAZDOWICZ. Le 20 juin 2008, est nommé curé de Folelli le père Christophe BOCCHECCIAMPE. Le 1er septembre 2012 le père Piotr SWIDER est nommé curé de Folelli et est toujours en fonction à ce jour.

Père Piotr Swider

Piotr Swier est né le 20 mars 1956 à Broeczek en Pologne. Après des études secondaires au lycée de Sedziszow, il passe le baccalauréat le 5 juin 1975. La même année il entre au grand séminaire de Tarnow, puis il est appelé par le gouvernement communiste de l'époque pour faire son service militaire pendant deux ans. En 1977 il retourne au séminaire et il obtient à la faculté Pontificale de Cracovie le titre de maître en théologie dogmatique. Il est ordonné prêtre le 22 mai 1983. Il exerce sa mission dans trois paroisses distinctes. En 1988 il obtient sa maîtrise de théologie pastorale à l'université de Lublin (Pologne). En 1989 il part en mission comme prêtre "fidei donum" (ou prêtre sans frontière) en République du Congo. Il exerce à la paroisse "Jésus Réssucité" dans le quartier "plateau des 15 ans" à Brazzaville où on lui confie le travail pastoral à la base aérienne et où il s'occupe beaucoup de jeunes sours-muets.  En 1997 la guerré éclate au Congo, le 13 juin il est évacuée avec tous les missionnaires vers le Gabon. L'évêque de Corse cherche des prêtres à la mission catholique polonaise en France. Le Père Piotr répond à sa demande et arrive dans l'île le 31 octobre 1997. Il officie dans le Cortenais jusqu'à son arrivée à Bastia le 5 novembre 1998, où il est administrateur de la paroisse "Notre Dame des Victoires" pour aider l'abbé Stra malade. Après le décès de l'abbé Stra, en novembre 1999, le Père Piotr est nommé curé de sa paroisse le 1er janvier 2000. Le 1er septembre 2002 il est affecté à la paroisse de Venaco où il officie pendant 5 ans et le 1er septembre 2007 il est assigné à la paroisse de Saint-Florent et officie dans huit communes différentes : Barbaggio, Farinole, Nonza, Ogliastro, Olcani, Olmeta du Cap, Pätrimonio et Saint-Florent. Le 1er septembre 2012 il est nommé curé de Folelli et est toujours en fonction à ce jour.